Vers la canonisation

Père Frédéric JanssooneDéjà de son vivant, l’homme jouit d’une grande réputation de sainteté. On l’appelle le Bon Père Frédéric et les gens lui vouent déjà une grande piété.

1916-1925

Dès son décès, les fidèles ne cessent de réclamer un procès canonique pour la béatification du Bon Père Frédéric. Plus de 500 faveurs obtenues par son intercession sont signalées.

1927-1937

Béatification du Père Frédéric en 1988 Place St-Pierre
Béatification du Père Frédéric en 1988

Procès informatif à Trois-Rivières suivi de l’étude de ses écrits.

1948

Procès apostolique à Trois-Rivières sur ses vertus et sa réputation de sainteté.

13 janvier 1948

Première ouverture du tombeau pour constater la conservation du corps du Père Frédéric.

1948 – 1949

Procès apostolique en France et en Terre sainte.

21 mars 1985

Place St-Pierre
Place Saint-Pierre

Promulgation du décret d’héroïcité des vertus du Père Frédéric par le pape Jean-Paul II qui le déclare « Vénérable ».

28 mars 1988

Deuxième ouverture du tombeau, exhumation et prélèvement des reliques.

25 septembre 1988

Cent ans après le « Prodige des yeux », cérémonie solennelle de la béatification par le pape Jean-Paul II, sur la place Saint-Pierre à Rome devant plus de 50 000 personnes.

 


 

Roland Bonenfant
Roland Bonenfant, actuel vice-postulateur de la Cause du Père Frédéric

En route vers la canonisation

Le dossier de la canonisation progresse. Plusieurs faveurs obtenues sont signalées
régulièrement au vice-postulateur de la cause du Père Frédéric.

« Vous nous avez envoyé un saint, un religieux d’une puissance extraordinaire.
Les malades le cherchent et le suivent partout. On se le dispute littéralement
»
– Luc Désilets, curé 1881